Revalorisation de la rivière

La Lys – artère nourricière

Autrefois les rivières étaient d’authentiques artères nourricières de la nature. L’eau et ses abords fourmillaient de plantes et d’animaux, et ces cours d’eau assuraient l’irrigation des terres environnantes. Mais pour l’adapter aux besoins de la navigation fluviale, l’homme a détruit en grande partie cette épine dorsale naturelle. Aussi le projet Seine-Escaut attache-t-il beaucoup d’importance à la revalorisation de la Lys. Pour ce faire, W&Z travaille en étroite collaboration avec l’Agentschap voor Natuur en Bos (ANB), de Vlaamse Landmaatschappij (VLM) ainsi qu’avec des associations locales. Pour la phase études, il est fait appel à l’université de Gand (UGent) et à l’Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek (INBO).